fb   tw   ln   youtube   wp  
  • 31 Atkinson Drive,

    Hillside, Harare, Zimbabwe

  • +263 4 778531/6

    info@afrodad.co.zw

  • 08.30 - 17.00

    Monday to Friday

AFRODAD a joint divers représentants d'organisations de la société civile (OSC) des pays BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) pour la réunion annuelle avec la haute direction

et le personnel de la nouvelle banque de développement (NDB) pour le deuxième dialogue interactif entre NDB-OSC.

La réunion s'est tenue au siège de la NDB à Shanghai, en Chine, et comprenait des discussions de suivi sur les questions soulevées en 2017; communications ultérieures; ressources humaines; aspects environnementaux et sociaux des activités de la NDB; infrastructure durable; stratégie et partenariats; et financement du développement durable. Les autres sujets de discussion transversaux comprenaient la conformité; le genre; révélation d'information; systèmes nationaux et des mécanismes visant à renforcer l’engagement de la société civile auprès de la Banque. La direction de la NDB, y compris le vice-président et directeur administratif, Vladimir Kazbekov, et le vice-président et chef de la gestion des risques, Sarquis Jose Buainain Sarquis, ont informé la société civile de l’expansion du portefeuille et des partenariats de la NDB au cours de l’année écoulée. Ils ont également partagé le progrès réalisé sur les questions de durabilité, de transparence, de responsabilité et de genre, dont certaines étaient basées sur des questions clés présentées par les OSC lors du premier dialogue interactif NDB-OSC. 

La NDB a reconnu les contraintes de capacité pour répondre au partage d'information et à d'autres demandes de la société civile. La banque s’est donc engagée à renforcer les capacités de l'équipe de communication afin de répondre aux demandes d'informations. M. Adrian Chikowore, Consultant en politique des Finances Publiques Internationales qui faisait partie de la délégation du CSO representant AFRODAD, a souligné que la question de la divulgation d'informations par la banque était importante: «Notre principale préoccupation en tant que représentants de la société civile engageant le BRICS reste le manque d'accès à l'information sur les projets et les opérations de la banque. Nous espérons que la nouvelle politique de divulgation des informations laisse place à des informations facilement accessibles sur leurs projets et autres informations nécessaires. ” Tenant compte de ce que les organisations de la société civile ont appris de la Banque lors de la réunion, ainsi que des efforts en cours pour coopérer avec elle, les organisations de la société civile ont soulevé des points cruciaux pour que la BND devienne une institution véritablement durable et inclusive: 

Transparence: les OSC ont appelé la banque à faire preuve de transparence en ce qui concerne l’accessibilité des descriptifs de projet des NBD à toutes les étapes du projet et à publier toutes les informations. 

Genre: Les OSC ont exhorté la banque à élaborer une politique complète et obligatoire sur le genre pour guider l’ensemble de la structure, de la gouvernance et des opérations de la NDB. La Banque ayant déjà 29 projets en portefeuille, elle devrait donner priorité aux opérations.

Gestion environnementale et sociale: les OSC ont noté qu'il était crucial pour le NBD de créer un groupe de travail OSC-NDB afin de développer les critères d'infrastructure durable et d'évaluer la contribution de la banque aux Objectifs de Développement Durable. Les organisations de la société civile ont souligné que le groupe de travail devrait être aussi représentatif que possible des parties prenantes de la Banque, y compris des ONG-OSC, des universitaires, des groupes de femmes, des syndicats, des mouvements sociaux et des communautés concernées. 

Financement du développement durable: Les organisations de la société civile ont proposé que le NDB envisage de créer un fonds spécial pour financer directement les engagements de projets d’infrastructures décentralisés en faveur des communautés et des pauvres, à petite échelle, afin de dégager des ressources pour un développement économique inclusif. Il y a de l'espoir de voir l'institution s'orienter vers un changement profond dans les pays BRICS et dans les pays du Sud en général. Les OSC restent déterminées à soutenir la Banque dans ce processus.