fb   tw   ln   youtube   wp  
  • 31 Atkinson Drive,

    Hillside, Harare, Zimbabwe

  • +263 4 778531/6

    info@afrodad.co.zw

  • 08.30 - 17.00

    Monday to Friday

AFRODAD, en partenariat avec le Cercle de réflexion et d'orientation sur la durabilité de l'économie tchadienne (CROSET), a récemment organisé un atelier de haut niveau sur la gestion de la

dette publique à N’ Djamena, au Tchad. Cet atelier a mobilisé les compétences de diverses organisations de la société civile (OSC) et d’organismes économiques, tels que la Chambre des comptes de la Cour suprême, les Comités des finances, du budget et de la comptabilité publique de l’assemblée nationale, de représentants du Ministère de l’économie et de la planification du développement et du Ministère des finances & Budget ainsi que le secteur privé au Tchad.

Cet atelier a été placé sous le haut patronage de Mme Zara Brahim Itno, Présidente de la Chambre des comptes de la Cour suprême, qui, dans un discours liminaire, a souligné que «le temps est venu pour les pays africains, y compris le Tchad, de s'éloigner de la servitude pour dettes». Elle a indiqué que ceci causé tant de difficulté au gouvernement de fournir des services publics à la population tchadienne.

«Notre pays est lourdement endetté depuis longtemps, la majeure partie de nos ressources étant détournée des dépenses indispensables dans des domaines tels que la santé, l'éducation et les infrastructures. Tchad doit apprendre et adopter des pratiques exemplaires en matière de gestion de la dette publique d'organisations comme AFRODAD afin de réduire les vulnérabilités financières du Tchad», a déclaré Mme Itno. L’objectif général de la réunion de plaidoyer était de fournir une plate-forme aux acteurs de la gestion de la dette afin de promouvoir un apprentissage mutuel et des échanges de connaissances fondés sur l’expérience tchadienne ainsi permettant aux participants d’explorer les moyens d’enrichir les stratégies nationales de gestion de la dette.

Comme le FMI considère toujours que le Tchad présente un risque élevé de surendettement, le pays traverse actuellement une période de restructuration macroéconomique massive qui implique de nombreux programmes nécessitant des dépenses et des besoins de financement importants. En tant qu'AFRODAD et des organisations comme CROSET, nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir, utilisant le plaidoyer pour aider des pays comme Tchad à gérer efficacement leur dette tout en œuvrant pour le développement durable.

AFRODAD a reçu l'engagement des organisations de la société civile, du gouvernement et d'autres parties prenantes de participer et de renforcer les processus de contraction des prêts publics inclusifs et transparents.

.