fb   tw   ln   youtube   wp  
  • 31 Atkinson Drive,

    Hillside, Harare, Zimbabwe

  • +263 4 778531/6

    info@afrodad.co.zw

  • 08.30 - 17.00

    Monday to Friday

AFRODAD et OXFAM-Malawi ont organisé un atelier de renforcement de capacités des médias dans le but de sensibiliser les professionnels

des médias au Malawi aux conséquences des dettes publiques et garanties sur les droits de l'homme, la pauvreté, les inégalités et les performances macroéconomiques. L’atelier s'est déroulé du 27 au 28 juin à Lilongwe au Malawi sur le thème «Partenariat avec les médias pour la gestion de la dette en faveur du développement durable et inclusif en Afrique». Quarante (40) journalistes de différentes maisons de presse du Malawi ont assisté à la formation. L’année passée, AFRODAD a organisé une formation sur les flux financiers illicites et les partenariats public-privé. Cette formation visait à donner aux stagiaires une compréhension complète ou complémentaire de la situation économique du Malawi et du rôle des médias pour son amélioration. La formation précédente avait eu lieu au Zimbabwe et une autre aura lieu en Zambie au cours de ce trimestre.

L’atelier avait pour but général de permettre aux journalistes de devenir des champions du reportage sur la gestion de la dette et les questions connexes. Les principaux objectifs de l’initiative étaient la participation et l’augmentation de la participation des médias à la campagne pour une gestion durable de la dette au Malawi; renforcer la connaissance et la compréhension des professionnels des médias en matière de gestion de la dette; créer un réseau de journalistes capables de rendre compte de manière adéquate de la gestion de la dette et des questions connexes ainsi que promouvoir l'échange de techniques innovantes et efficaces pour surveiller et rendre compte de la gestion de la dette et des questions connexes au Malawi. Des modules de formation portaient sur le rôle des médias dans la gestion de la dette et des finances publiques: défis et opportunités ; la gestion de la dette publique au service du développement durable; lien entre la dette, la pauvreté et l'inégalité ; et l'accès à l'information sur la dette et la transparence de la dette.

Les journalistes (médias), en tant que quatrième branche du gouvernement, ont la responsabilité de prendre leurs distances par rapport au pouvoir afin de le surveiller et de le remettre en question en conséquence. Ils ont été habilités sous différents angles. Pourquoi Malawi ? A moyen et long termes, la dette extérieure du Malawi est soutenable et le pays est classé dans la catégorie du risque modéré de surendettement. De plus, les indicateurs de la dette du Malawi ne dépassent pas les seuils internationaux. Toutefois, la dette du Malawi est vulnérable aux chocs liés aux exportations résultant des chocs climatiques et de l’évolution des prix des produits de base.

Si vous examinez la soutenabilité de la dette publique, qui évalue aussi bien la dette extérieure que la dette intérieure, le ratio dette publique / PIB du Malawi est de 42,7%, comparé au seuil de 38% recommandé. L’ajout de la dette intérieure à la dette extérieure accroît le risque de surendettement du Malawi.  

 

Seuil

2018

2019

2020

2021

2022

VA de la debt au PIB

30

20.4

20.3

20.1

19.8

19.5

VA de la dette aux Exportations

100

74.2

72.2

71.3

70.0

69.0

VA de la dette au Revenu

200

102.7

104.5

103.7

101.6

99.4

Service de la dette aux Exportations

15

7.5

5.4

5.3

5.2

4.0

Service de la dette au Revenu

18

10.4

7.8

7.6

7.5

6.6

Indicateur de dette Publique

VA de la dette au PIB

38

42.7

42.5

40.5

38.3

36.1

*VA: Valeur Actuelle