fb   tw   ln   youtube   wp  
  • 31 Atkinson Drive,

    Hillside, Harare, Zimbabwe

  • +263 4 778531/6

    info@afrodad.co.zw

  • 08.30 - 17.00

    Monday to Friday

En 2003, AFRODAD a pris l'initiative d'élaborer des lignes directrices pour les gouvernements pour les aider à emprunter de manière responsable; le document a été nommé la Charte d'Emprunt par AFRODAD. Il vient d'être révisé et il est appelé la Charte Africaine des Emprunts. Le changement à Africain dans le titre est que la charte a tellement de potentiel pour guider n'importe quel gouvernement qui serait disposé à l'utiliser. L'appeler la charte d’AFRODAD était un peu restrictif et on pourrait penser que c'était peut-être un petit livret avec des directives organisationnelles et ceci serait si loin de la réalité. La révision et le changement de nom ne change rien au fait que cette charte est l'initiative d'AFRODAD. C'est une publication mais elle est aussi une initiative.

Comme indiqué dans la charte, son objectif est d'équilibrer durablement les niveaux d'endettement public avec la nécessité d'accélérer le développement inclusif et d'améliorer la prestation de services publics en Afrique.

 La Charte d'emprunt vise à:

Contribuer à l'amélioration de la transparence des processus politiques, institutionnels et administratifs. Il vise également à renforcer la responsabilité des acteurs étatiques impliqués dans:

La contraction et la gestion de la dette publique;

L'émission de garanties publiques

La sélection et la mise en œuvre des projets financés par la dette; et

La formulation et l'exécution de la politique budgétaire globale, dans le contexte de cadres juridiques renforcés.

Après sa révision, un atelier de validation réunissant des universitaires et d'autres praticiens s'est tenu à Lusaka en Zambie et la Charte a été renforcée par leur contribution précieuse. La prochaine étape pour AFRODAD est de la populariser dans différentes parties du continent tout en le présentant comme les principales directives Africaines qui devraient être pleinement reconnues et appliquées par l'Union Africaine, les autres organes intergouvernementaux et les gouvernements africains.