fb   tw   ln   youtube   wp  
  • 31 Atkinson Drive,

    Hillside, Harare, Zimbabwe

  • +263 4 778531/6

    info@afrodad.co.zw

  • 08.30 - 17.00

    Monday to Friday

Le rapport a révélé que la dette publique rwandaise est durable, appuyée par les indicateurs de référence, et continuera à profiter des gains d'allègement de la dette si la bonne performance économique du Rwanda continue de s'améliorer avec des politiques solides et une bonne gouvernance.

On a découvert que l'allégement de la dette de la Banque mondiale et du FMI pour les initiatives PPTE et MDRI était bénéfique pour réduire la dette du Rwanda à des niveaux durables. Cependant, les niveaux d'endettement interne augmentent, ce qui résulte de l'objectif à long terme de la dette de 2008 de réduire la dépendance à l'égard du financement étranger pour son développement. On a également découvert que le gouvernement a déplacé sa part de la dette publique extérieure des prêts concessionnels aux prêts commerciaux et la question de l'Eurobond souverain. La dette publique du Rwanda ne devrait pas constituer un obstacle majeur à son développement économique. Il est important que le niveau durable de la dette soit maintenu, où la dette existante peut être réparée confortablement sans compromettre les perspectives de croissance du pays. Toutefois, un financement concessionnel continu par les donateurs sera encore nécessaire, au moins à moyen terme et une augmentation significative des recettes d'exportation est essentielle pour éviter de revenir aux niveaux antérieurs aux PPTE.

La surveillance parlementaire consiste à examiner et superviser l'accise de l'autorité exécutive. C'est une mesure pour responsabiliser le pouvoir exécutif pour ses actions et pour s'assurer qu'il met en œuvre des politiques de manière efficace. D'une manière plus critique, la surveillance parlementaire contribue à la transparence et à l'ouverture de l'établissement des priorités et à la gestion des fonds publics. Notre analyse révèle que des efforts ont été faits pour renforcer leur gestion des finances publiques, ce qui a conduit le pays à maintenir des niveaux d'endettement durables. Le contrôle parlementaire est essentiel pour assurer l'appropriation nationale des programmes de développement. La gouvernance, y compris la gestion des ressources publiques, reste insuffisante en raison du manque d'institutions solides et de personnel compétent. Plutôt que de développer des systèmes sonores eux-mêmes, les gouvernements passés au Rwanda continuaient de s'appuyer sur une assistance technique étrangère à la fois coûteuse, largement indifférente aux besoins domestiques à long terme et en ne parvenant pas à renforcer les capacités locales. Bien que de grands progrès aient été réalisés sur ce front, cela représente encore un obstacle important à une gouvernance efficace.